Prévenir ou survivre à l’infidélité

Votre partenaire vous a trompé ou vous soupçonnez son infidélité,

Vous ne voulez pas que l’infidélité ruine votre couple,

Vous ne savez pas comment annoncer votre infidélité à votre partenaire…

Vous voulez comprendre pourquoi cela arrive.

 

Comment prévenir ou survivre à l’infidélité ?

 

Un couple sur deux risque de se retrouver avec l’infidélité de l’un ou de l’autre conjoint.

L’infidélité constitue pour le couple l’équivalent d’un véritable infarctus.

Le couple en reste marqué pour toujours.

La majorité des couples infidèles, soit 65 %, divorcent.

Les autres vivent difficilement la période qui suit.

Ceux qui vont en thérapie s’en sortent mieux parce qu’ils comprennent pourquoi l’infidélité s’est infiltrée dans leur relation.

 Tout comme les vrais cardiaques, s’ils apportent des changements majeurs dans leur dynamique, ils peuvent même tirer des leçons importantes de leur infidélité.

Mais l’infidélité ne peut jamais être thérapeutique. 

surmonter infidélité karine schein

Comment prévenir de l’infidélité ?

– exprimez verbalement et physiquement votre amour chaque jour

– n’attendez pas la perfection, ni de vous ni de votre partenaire

– ne vous retirez pas dans le silence

– apprenez à exprimer adéquatement votre colère

– conservez une attitude positive à propos du changement

– faites de votre couple une priorité et faites-vous mutuellement des confidences.

Pour éviter les infidélités, vous devez :

– découvrir les vraies raisons qui vous ont fait choisir ce partenaire,

– apprendre à aimer la personne réelle qui vous a séduit

– garder les canaux de communication ouverts,

– apprendre à vous disputer dans le respect,

– partager vos peurs et préoccupations,

– apprendre à rire et pleurer avec votre partenaire,

– re-négocier régulièrement les termes de votre union et établir vos limites.

Si vous avez tout essayé et que rien n’a fonctionné, n’hésitez pas à consulter un thérapeute de couple.

confiance couple karine schein

Les motifs de l’infidélité

Les motifs de l’infidélité peuvent être aussi variés que les situations ou les personnes, mais ils sont généralement la conséquence d’un déséquilibre affectif du couple et impliquent habituellement l’ennui, la solitude et les frustrations de toutes sortes.

L’infidélité est souvent une tentative maladroite d’équilibrer, émotivement ou sexuellement, un couple.

1. Les motifs prétextes :

« C’est à la mode. Tout le monde le fait, fais-le donc. » « Il est impossible de rester monogame aujourd’hui. » « Une femme libérée se doit d’avoir des amants. » « L’être humain est un animal polygame. » « Pourquoi je m’en priverais. » « Je veux profiter de ma jeunesse. »

Toutes ces argumentations sont dues à l’affaiblissement des inhibitions et à une plus grande permissivité sexuelle.

2. Motifs relationnels :

tentative pour échapper au contrôle de l’autre ou pour attirer son attention ou par esprit de vengeance,

suite à une importante transition de vie (naissance, décès, anniversaire…),

une simple opportunité à l’occasion d’un 5 à 7, d’un congrès…

besoin de distraction combiné au stress du travail et de la famille.

3. Motifs inconscients :

compenser des blessures ou des frustrations de l’enfance ;

problème familial non résolu qui se transmet de génération en génération.

4. Mais le motif le plus fréquent est le déséquilibre conjugal sexuel ou affectif : recherche de satisfaction sexuelle ou d’intimité affective ailleurs.

motifs infidélité karine schein

Les risques de l’infidélité

Une fois la lune de miel terminée, nous nous retrouvons confronté à notre vide existentiel, à nos frustrations, à nos illusions et nous recherchons l’illusoire relation symbiotique dans une nouvelle « âme sœur », elle aussi tout à fait illusoire.

Nous devons faire face à notre solitude et apprendre à la gérer, à l’apprivoiser, sinon nous restons d’éternels dépendants affectifs ou craintifs de l’intimité et de l’engagement.

Nous ne pouvons ni nier, ni remplir notre vide existentiel. Nous pouvons le reconnaître, l’accepter et partager nos besoins d’intimité avec quelqu’un.

Nous recherchons donc, en amour, la personne qui pourra nous aider à régler les problèmes non résolus de notre enfance, mais qui inévitablement deviendra celle qui nous créera le plus de problèmes.

Nous désirons améliorer les traits négatifs de nos parents et retrouver leurs traits positifs et nous sommes attirés par les personnes qui possèdent un grand nombre des traits que nous avions désavoués pendant notre enfance.

 

Faire face à l’inacceptable : à l’infidélité

Aucune infidélité n’arrive sans raison, tout comme aucune n’arrive sans avertissement.

Est-ce à dire que le partenaire trompé est responsable de l’infidélité ?

Les deux partenaires sont en faits co-responsables du déséquilibre qui amène l’infidélité, même si l’infidèle reste seul(e) responsable de sa décision de passer à l’acte.

Même si l’infidélité n’est jamais justifiable, on peut tourner une infidélité à l’avantage du couple.

Pour ce faire, il faut que trompeur et trompé connaissent les vraies raisons de l’infidélité, reconnaissent leur part de responsabilité dans le déséquilibre qui a amené l’infidélité, travaillent sur soi et son couple pour faire disparaître les éléments favorisant l’infidélité, réévaluent la relation de couple et refassent un nouveau contrat.

Le partenaire trompé doit évidemment apprendre à pardonner et à refaire confiance. Le partenaire infidèle doit mettre fin à la relation adultère et modifier son comportement : il doit aussi se débarrasser de sa honte et de sa culpabilité.

infiédlité couple karine schein

Comment survivre à l’infidélité ?

L’annonce ou la découverte d’une infidélité est presque toujours explosive.

Il existe toutefois des moyens de minimiser les dégâts :

– être motivé par un réel désir d’améliorer la relation,

– être le plus calme possible,

– choisir le moment pour en parler,

– rassurer son partenaire sur son amour pour lui, éviter l’hostilité et les comportements accusateur et défensifs,

– utiliser les techniques de communication efficaces,

– prendre tout le temps nécessaire pour faire parler son partenaire, répondre aux questions du partenaire sans être trop explicite (le partenaire à le droit de savoir certaines choses),

– accepter la colère du partenaire trompé,

– ne pas espérer un pardon immédiat,

– ne pas s’enfermer dans le silence mais parler de ce qui est arrivé, être sincère et interrompre la liaison pour rétablir sa crédibilité.

surmonter infidélité
survivre infidélité karine schein

Comment dépasser l’infidélité ?

Le partenaire trompé doit :

– confronter son partenaire avec ses doutes,

– affirmer sans porter de jugements,

– être direct (« Je pense que tu me trompes »),

– ne pas envoyer de doubles messages style (« Si jamais tu me trompe, je te quitte »),

– regarder son partenaire dans les yeux et vider la question,

– essayer de comprendre que son partenaire passe un mauvais moment et qu’il est tenaillé par la culpabilité, la colère, la peur, tristesse, la honte.

Le partenaire trompé doit, de plus, :

– ne pas en rajouter sous risque que le partenaire infidèle ne s’enferme.

– ne doit pas non plus s’excuser ou dire « tout est de ma faute ».

Il a le droit d’exiger que la liaison cesse.

Le partenaire trompé doit comprendre qu’il sera difficile pour son conjoint de mettre fin à une liaison somme toute satisfaisante et excitante, relation qui puise parfois ses racines dans les souffrances de l’enfance.

Pardonner une telle incartade n’est pas chose facile, mais c’est essentiel.

Le partenaire infidèle doit, de son côté :

– prendre conscience des dégâts provoqués par son acte

– accepter de se remettre en question afin de régler, seul ou avec un thérapeute, les blessures de son passé.

Les deux partenaires doivent :

– évaluer si leur relation de couple vaut la peine d’être sauvée,

– rétablir et respecter les règles de la fidélité,

– être prêts à combattre ensemble les fantômes d’un passé lointain (enfance) et rapproché (l’infidélité)

– se questionner réciproquement sur leur relation amoureuse et leur attrait sexuel.

La thérapie de l’infidélité

Du strict point de vue du couple, l’infidélité est inacceptable car elle sape la confiance nécessaire au projet du couple.

L’infidélité est aussi une insulte, une véritable giffle.

La colère, réaction compréhensive lors de la découverte d’une infidélité, est une émotion très corrosive.

Refoulée, elle finira par exploser en détruisant tout sur son passage.

Dirigée contre l’infidèle, elle augmentera le déséquilibre.

Toutefois, cette colère pourrait sauver le couple si :

– elle est dirigée contre le déséquilibre conjugal source de l’infidélité au lieu d’être dirigée contre le conjoint ou retournée contre soi

– elle n’est pas transformée en vengeance

– elle se libère de façon acceptable, sans jugement

– elle permet de faire un bilan rétrospectif qui permet de reconnaître les erreurs sans culpabilité.

Le véritable responsable de l’infidélité se trouve généralement dans la dynamique déséquilibrée du couple.

Il n’est pas facile de passer de la colère au pardon afin de retrouver l’amour.

Ce processus peut prendre plusieurs mois.

Au début, le trompé sera obsédé par l’événement, il aura du mal à dormir, de multiples questions envahiront sa pensée.

Cependant il faut rappeler que l’infidélité est le symptôme d’un déséquilibre dont les deux membres du couple font partie.

Si vous n’y parvenez pas seul, demandez l’aide d’un thérapeute.

dépasser infidélité karine schein

Et après : comment survivre à l’infidélité ?

La peine d’amour 

Les deux partenaires impliqués par une infidélité ont chacun une peine d’amour à vivre.

Le partenaire trompé à l’impression qu’il ne pourra plus jamais faire confiance, ni aimer à nouveau.

Le partenaire infidèle craint de ne jamais plus retrouver un amour aussi parfait.

Tous deux ont un deuil à vivre.

Comme tout deuil, les deux partenaires doivent passer quatre étapes :

1. la dénégation,

2. la colère,

3. la culpabilité

4. l’acceptation.

Le couple doit vivre ces phases avant de pouvoir se pardonner et renaître. Le processus demande beaucoup de courage, de détermination, d’énergie et de temps, mais la récompense finale est la naissance d’un amour réel, quoique imparfait.

Vous ne pourrez pas pardonner, ni changer votre vie tant que le ressentiment, l’amertume et la douleur vous habiteront, tout comme vous ne pouvez pas nier la présence de votre vide intérieur.

Il n’est pas question ici de demander aux partenaires trompés d’excuser l’infidélité de leur conjoint : ce serait l’encourager.

Le partenaire trompé doit plutôt chercher à comprendre ce qui est à l’origine de l’infidélité pour pouvoir progresser dans le pardon et la renaissance du couple.

Le partenaire infidèle doit renoncer à sa relation adultère, s’autoriser à ressentir cette perte, regarder les dommages provoqués autour de lui, pleurer son roman d’amour et chercher les véritables raisons de son infidélité.

Le partenaire infidèle doit prendre ses responsabilités.

dépasser infidélité karine schein

Ultime étape pour survivre à l’infidélité : le pardon ou le lâcher-prise

Viendra un moment où vous sentirez que vous êtes prêt à pardonner ou du moins à lâcher prise.

Il est important d’arriver à lâcher-prise car le pardon n’est pas quelque chose que nous accordons à autrui, mais plutôt un cadeau que nous nous faisons à nous-mêmes en assumant notre colère, notre perte, notre culpabilité et notre vide.

Pardonner signifie que nous reconnaissons l’enfant blessé en nous, en votre partenaire, en chacun de vos parents.

Pardonner veut dire : 

– comprendre

– cesser de juger

– oublier l’obsession de l’infidélité

– rebâtir la confiance mutuelle

– recommencer à aller au-devant de l’autre

– favoriser la communication

– revaloriser la fidélité et favoriser les embrassades.

Pardonner, c’est retrouver l’estime de soi.

Ne pas pardonner, c’est comme si vous avaliez du poison en espérant que l’autre soit malade.

La partie la plus difficile du processus de pardon concerne la sexualité, surtout si l’adultère a été consommé dans le lit conjugal.

La sexualité interdite nous fascine, mais peut devenir une véritable obsession, d’où l’importance pour le partenaire infidèle de ne pas donner d’information sur les détails concernant la sexualité.

Si vous décidez de pardonner à votre conjoint infidèle, ne vous punissez pas en refusant de faire l’amour.

Sinon, mieux vaut vous séparer.

Dites-vous que c’est vous qui avez gagné la bataille si votre partenaire veut vous faire l’amour.

pardonner infidélité karine schein

Pour conclure, vous avez envie que votre situation change ?

Alors autorisez-vous à consulter une professionnelle du couple et de la famille.

En effet Karine Schein sera ravie de vous accueillir dans son cabinet sur Lyon 3 ou de vous accompagner par visioconférence.

En bref, gagnez immédiatement et durablement en harmonie chez vous !

Share This